11 juin 2018

DES MOTS POUR DIRE...


 

 


  •  

10 juin 2018

 

 

Le halage : un chemin qui « veau » le détour…

 

P1070465

Espèce de bovin juvénile

Par l’eau de la Vire alléché

Pour être élevé « sous la mer »

S’est enquis d’une baignade

Bravant tous les avertissements

« N’y vas pas, ça  veau  pas le coup ! »

 

Vite pris au dépourvu

Ce veau à la « noix »

Qui a perdu la « côte »

« ris » jaune

N’en peut mais

Au point de s’immerger

Jusqu’à pu soif

Rose très pâle

De plus en plus blanc

 

N’écoutant que son courage

Une bonne samaritaine

Se mouille jusqu’à pas plus

Pour le sauver

Mourir pour un veau

Acte gratuit

 

Moi j’aime bien le veau

Mais de là à me refroidir

Pour ses beaux yeux

Je préfère le savourer

Déguster sa viande goûteuse

Tendre à souhait...

 

Couple d’enfer

Inédit

Anachronique

Tragi-comique

Fusion confuse

Tourbillon pathétique

Valse sans retour

La vie qui bascule

Veau mieux pas y penser

 

Trois marcheuses

Nordiques, certes

Mais pompier bon œil

Sauver le veau aventureux

Et son ange gardienne

Au bord du trépas

Merci le 18

 

La morale est sauve

Sauvé des eaux le veau

Du moins le croit-il

Innocence de la jeunesse

Reculer pour mieux « sauté »

Jusqu’à son fatal destin

Marengo, blanquette

Escalope ou est-ce « hâché » ?

 

Vite !

Des papiers pour les héros

La naturalisation française

Du boulot

Chez les pompiers

Cela va de soi

Un bâton de maréchales

Les voilà

Un nom de rue ou de square

 

Ce chemin de halage

Un véritable havre de paix

Une respiration

Soupape anti-stress

Zen assuré

Civilités non feintes

Enfin presque...

 

Plus un chien chiant

Ni de chiant chien

Juste des chiens chieurs

Que des chiens chiens

Qui promènent leurs maîtres

Aux ordres du chien

Où l’inverse

C’est chelon

Mais pas chelou…

 

Et pendant ce temps là…

Les « grands » de ce monde

Jouent à se faire peur

Poignées de mains engluées

Sourires enfielés

Armes en bouche

Va t’en guerre

Combat d’égos

 

 

Le marché

Encore le marché

Toujours le marché

ADN des maîtres du monde

 

Homme piétiné

Méprisé

Dignité bafouée

 

Ne pas se taire

 

« Celui qui combat peut perdre

Celui qui ne combat pas a déjà perdu »

(Bertold Bretch)

Dom.Catelin

http://follainrue2.canalblog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par docatelin2 à - Commentaires [0] - Permalien [#]
Vous aimez ?1 2 3 4 5

Commentaires sur DES MOTS POUR DIRE

Nouveau commentaire
 















ExelateData

Posté par saintlocitoyen15 à - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur DES MOTS POUR DIRE...

Nouveau commentaire